Est-il dangereux d'utiliser les réseaux Wi-Fi publics ?

2 types de réseaux publics : sécurisés et non sécurisés

Vous pouvez vous connecter à un réseau non sécurisé sans aucune barrière lorsque vous êtes à portée. Un réseau sécurisé exige que l’utilisateur accepte les conditions générales, crée un compte ou saisisse un mot de passe avant de pouvoir utiliser la connexion.

Les risques

L’utilisation du Wi-Fi public n’est pas différente d’une conversation dans un lieu public : d’autres personnes peuvent vous écouter. Si vous ne prenez pas de précautions, les informations que vous envoyez sont transmises en clair et, avec quelques outils logiciels simples, n’importe qui sur le réseau peut facilement voir ce que vous faites.

Man in the middle attack

Lorsque vous envoyez des données via votre téléphone portable ou votre PC, ces données vont d’un point A à un point B. Si vous le faites sur un réseau public, une tierce personne (l’homme) peut se placer entre le point A et le point B (au milieu) et lire vos données.

Réseau non chiffré ou non crypté

Le cryptage signifie que les informations envoyées entre votre ordinateur et le routeur sont scellées par une clé. Par conséquent, une personne sans code ne peut pas lire le contenu. La plupart des routeurs sont scellés par nature, mais on ne peut jamais être sûr sur un réseau Wi-Fi public.

Distribution de logiciels malveillants

Les logiciels peuvent contenir des vulnérabilités. Des personnes mal intentionnées utilisent ces vulnérabilités pour installer des logiciels malveillants sur votre ordinateur sans que vous vous en rendiez compte. Les pirates peuvent exploiter cette faiblesse en écrivant du code, en ciblant une vulnérabilité, puis en injectant un logiciel malveillant sur votre appareil.

Snooping et sniffing (espionnage)

Les cybercriminels peuvent acheter des logiciels et du matériel qui les aideront à espionner un réseau Wi-Fi. Une fois qu’ils disposent de ce logiciel et qu’ils peuvent le placer sur votre réseau, ces pirates ont tous les outils nécessaires pour voir vos mots de passe, votre historique et les détails de vos comptes.

Point d’acceès malin

Ne vous connectez qu’aux réseaux dont vous savez qu’ils sont hébergés. Les pirates peuvent mettre en place des réseaux malveillants qui ressemblent beaucoup à un réseau sécurisé. Prenons, par exemple, une entreprise fictive appelée « Kermit ». Supposons que notre réseau Wi-Fi public soit « kermit guest » et qu’il existe un autre réseau public appelé « kermiT guest ». La première est la connexion officielle et sécurisée, tandis que la seconde est un réseau malveillant mis en place dans le seul but de visualiser/voler vos données. Ils sont très similaires, de sorte qu’un utilisateur peut facilement commettre une erreur.

Comment rester en sécurité ?

HTTPS – sécurisez votre connexion

Lorsque vous êtes sur un réseau public, vous ne devez naviguer que sur les sites web qui commencent par « https:// ». L’accent est mis sur le « s » après http, qui signifie « sécurisé ». Avec de tels sites, vous pouvez être sûr qu’une connexion sécurisée est établie. Ce n’est pas le cas des sites web « http:// ». Google vous aide un peu ici en vous indiquant que les sites http ne sont pas sûrs. Lorsque vous constatez ce phénomène, il est préférable de changer de site web dès que possible.

Ne donnez pas beaucoup d’informations

Lorsque vous devez créer un compte avant de pouvoir accéder au réseau, il est préférable de réfléchir à toutes les informations que vous divulguez. Si vous n’avez pas entièrement confiance dans le réseau, ne le faites pas.
Ne pas (ou le moins possible) utiliser le partage de fichiers
Assurez-vous que votre appareil n’est pas configuré pour permettre l’accès à d’autres appareils sur le même réseau.

Comment faites-vous ?

Windows: Paramètres > réseau et internet > options de partage > désactiver le partage de fichiers et d’imprimantes

Mac: préférences du système > sésactiver le partage de fichiers

Lisez les conditions et l’accord avant de vous engager

Je ne connais personne qui lise les « termes et accords », mais vous pouvez repérer quelques drapeaux rouges ici. Surtout en ce qui concerne. Le type de données qu’ils recueillent auprès de vous. Vous ne lui faites pas entièrement confiance ? Alors ne le faites pas.

Utilisez l’authentification à deux facteurs

L’authentification à deux facteurs consiste à utiliser deux moyens différents de se connecter simultanément. Par exemple, vous ne pouvez accéder à un compte que si vous saisissez un mot de passe et un code (que vous recevez par SMS). Ce n’est pas toujours possible

Utiliser un VPN

Le VPN est de loin le moyen le plus sûr d’accéder à un réseau public. Un VPN ou réseau privé virtuel crypte les données en provenance et à destination de votre appareil et vous connecte à un serveur sécurisé. Un VPN ou réseau privé virtuel crypte les données en provenance et à destination de votre appareil et vous connecte à un serveur sécurisé.

Gardez ces conseils et astuces à l’esprit lorsque vous vous connectez à un réseau public et réduisez le risque de fuites de données et de logiciels malveillants.

How did the hacker escape the police?
.
.
He ransomware

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles Liés